samedi 28 mars 2015

Prix François-Joseph Audiffred


  Buste de François-Joseph Audiffred
1807-1892
Avocat, philantrope 
ancien juge au Tribunal de commerce de Paris

né à Troyes le 26 janvier 1807

bronze d'Alfred Boucher ornant le jardin du Centre social de Troyes (ancien orphelinat Audiffred)


Prix François-Joseph Audiffred

Ce prix annuel de l'Académie des sciences morales et politiques est décerné à un ouvrage imprimé, le plus propre à faire aimer la morale et la vertu et à faire repousser l'égoïsme et l'envie, ou à faire connaître et aimer la patrie.

L'Académie des sciences morales et politiques, l'une des cinq académies de l'Institut de France, a tout au long du XIXe et du XXe siècle, favorisé et accompagné le développement des sciences humaines, en intégrant peu à peu en son sein les disciplines nouvelles qui apparaissaient : géographie, sociologie, psychologie.


Olivier Wieviorka reçoit le prix François-Joseph Audiffred

le 7 novembre 2013
L'ouvrage "Histoire de la résistance, 1940-1945" d'Olivier Wieviorka de l'ENS Cachan vient d'être couronné par le prix Joseph Audiffred de l'Académie des sciences morales et politiques.
Olivier Wievorka © Bruno Klein
Olivier Wievorka © Bruno Klein
Membre de l'Institut universitaire de France et professeur des Universités au département des sciences sociales de l'École normale supérieure de Cachan et l'ISP, Olivier Wieviorka retrace dans ce livre, l'histoire de l'armée des ombres des origines à la Libération.

"Pour la première fois, Olivier Wieviorka embrasse l'ensemble du sujet, de la formation des premiers réseaux au rôle exact de la Résistance dans la Libération. Il dissèque les différentes organisations, raconte et analyse les conflits et les hommes, fait le point sur les nombreux mystères et polémiques qui n'ont jamais cessé depuis 1945."

Spécialiste reconnu de la Seconde Guerre mondiale, il y a consacré plusieurs livres dont une Histoire du Débarquement qui fait autorité, à découvrir dans un entretien vidéo sur l'INA.

mardi 24 mars 2015

Troyes - René COCHU 1748-1829 facteur d'orgues et de pianoforte

 Orgue de la cathédrale de Troyes, oeuvre du grand-père de René Cochu, initialement installée à l'abbaye de Clairvaux, démontée, transportée et installée à Troyes après la Révolution française. René Cochu a vécu quelques années  18, rue Passerat à Troyes ( 7, rue du Flacon à l'époque).
  Plaque 18, rue Passerat Troyes ( ex 7, rue du Flacon).


  Jean-Marie Meignien a présenté un exposé très complet sur la vie et les oeuvres de René Cochu, samedi dernier à la Société Académique de l'Aube.
Il faudra attendre la prochaine publication des Mémoires de la SAA pour profiter pleinement des recherches de cet érudit.

lundi 23 mars 2015

Troyes, square de la cité des Amis



A l'angle du quai des abattoirs et de la rue Célestin Philbois, le square de la cité des Amis et ses platanes magnifiques.

mercredi 18 mars 2015

Arsène Demarche et Charles Baltet croqués par le Chat Troyen en 1884

 Le chapelier Arsène Demarche, maire, de tendance républicaine, de Troyes de 1884 à 1886, caricaturé par le journal politique, satirique et littéraire, le Libéral de l'Aube.

Le républicain modéré, Charles Baltet, soumis au même traitement.

mardi 17 mars 2015

Fin d'une dynastie de chapeliers HAUBRY, DEMARCHE, DALOZ à Troyes

   La chapellerie Haubry, 4 rue du Colonel Driant à Troyes a fermé ses portes.
Fin de dynastie pour une famille de chapeliers.
En 1872, le recensement de la population listait la famille Haubry aux Riceys, le père Gabriel HAUBRY chapelier de 45 ans avec son fils Arsène Léon, âgé de 4 ans né de sa première femme Mélina DEMARCHE fille de Nicolas DEMARCHE chapelier, et soeur de Jean Marie Arsène DEMARCHE chapelier à Troyes qui sera maire de cette ville de 1884 à 1886.
Arsène HAUBRY tiendra une chapellerie place de l'hôtel de ville à Troyes qui sera immortalisée par les cartes postales représentant le discours de Gaston CHECQ en 1909 pendant la lutte des vignerons pour retrouver l'appelation champagne dans l'Aube.



  Voir la carte postale de Gaston CHECQ au premier étage au dessus de la chapellerie Arsène  HAUBRY.

dimanche 15 mars 2015

Marius Chocque, premier vainqueur de Paris-Troyes en 1910


Marius Chocque (1878-1947) fut le premier vainqueur de la course cycliste Paris-Troyes en 1910. Ingénieur des Arts et Métiers, père de deux champions cyclistes Paul Chocque 1910-1949 (médaille d'argent de la poursuite aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1932) avec qui il devint, associé avec René Comboudoux,  recordman de l'heure en triplette  le 23 octobre 1927 et Georges Chocque  né en 1919.