lundi 21 mai 2018

Vitrail La vue - Saint Nizier

Vitrail "La vue" présenté dans

ALBUM PITTORESQUE ET MONUMENTAL DU DEPARTEMENT DE L'AUBE

de Charles Fichot et Amédée Aufauvre 

et photographie numérique 2008 église Saint Nizier


dimanche 20 mai 2018

Ferdinand Guillon, rédacteur en chef du journal L'Aube


Ferdinand Guillon 

 Parme 1813 - Paris 1887

La notice consacrée à Ferdinand Guillon, l'un des rédacteurs en chef du journal L'Aube de   1838 à 1842 et partiellement l'un de ses  propriétaires, publiée en 2017 dans le Dictionnaire biographique du fouriérisme, a fait l'objet d'une mise à jour au mois de mai 2018.

lundi 14 mai 2018

Basilique Saint-Urbain, détails de la porte principale







Basilique Saint Urbain Troyes
détails de la porte principale 
. dessins publiés en 1837 dans le Voyage archéologique et pittoresque dans le département de l'Aube de Anne-François Arnaud, peintre, inspecteur des monuments historiques 1787-1846
.  photographies numériques en 2018

mardi 10 avril 2018

Etablissements Vve Jacquin et ses fils



  Usine de Dammarie les Lys

Etablissements Vve Jacquin et ses fils

fabrique de dragées, pralines, bonbons, marrons glacés, etc.


Bibliothèque de Melun HL 213

lundi 9 avril 2018

Les Jacquin de l'horlogerie, la bonneterie à la confiserie






Julien Joseph Jacquin (1802-1855), horloger, ingénieur mécanicien, industriel en bonneterie, militant républicain sur Troyes a  déposé de nombreux  brevets pour les métiers à tisser et quelques uns sur la fabrication des dragées. Sa femme et deux de ses enfants Henry et Anatole ont poursuivi l'exploitation d'une usine de chocolaterie à Paris, 12 rue Pernelle après le décès du père fondateur en 1855. La production de chocolat sera déplacée ensuite à Dammarie les Lys en Seine-et-Marne et gérée par la famille jusqu'au milieu du XXème siècle.

Julien Joseph Jacquin, clock maker, engineer, hosiery industrial was also a chocolate producer. His chocolate factory begins in Paris, moves towards Dammarie lesLys (Seine et marne) and has been ruled by his descendants until the years 1950.

mercredi 4 avril 2018

Marcelle Lancelot-Crocé, chevalier de la Légion d'Honneur 1901


 Article publié dans le Figaro, daté du 16 mars 1901

saluant la nomination au grade de chevalier de la Légion d'Honneur de Marcelle-Renée Lancelot-Crancé le 15 mars 1901, troisième femme artiste décorée après Mmes Rosa Bonheur et Demont-Breton.

Marie-Rosalie Bonheur atiste-peintre, chevalier en 1865

Virginie Demont-Breton artiste peintre, chevalier en 1894

dimanche 1 avril 2018

Dieudonné Auguste Lancelot Sézanne 1822- Malakoff 1895



 Auguste Dieudonné Lancelot, artiste-peintre, dessinateur, lithographe,  né à Sézanne le 4 février 1823, décédé à Malakoff le 21 avril 1895; frère du photographe  Gustave Lancelot. Père de Marcelle Renée Lancelot, épouse Crocé, sculpteur, médailliste.
Dieudonné Lancelot, dit Lancelot aîné a été l'un des illustrateurs  du Journal de l'Exposition régionale de Troyes en 1860 dont sont extraites les illustrations publiées ci-dessus.
Le père des frères Lancelot, Nicolas Lancelot, instituteur fit sa carrière en Seine-et-Oise puis dans la Marne. On peut suivre sa carrière grâce aux actes de naissance de ses nombreux enfants à Arpajon,Bourat, Sézanne,Epernay...
On le retrouve propriétaire retraité à Troyes au début des années 1830. Il y mariât une de ses filles en 1834 avec un cordonnier Antoine Bourbon et il y décède  le 21 décembre  1865. Sa femme Marie Angélique Pasquet y décède fin 1865.
Dieudonné Lancelot fut l'élève du peintre  Anne-François  Arnaud professeur puis directeur de l'école de dessin de Troyes  décédé en 1846.
 Illustrateur réputé, il fit carrière à Paris à partir des années 1860. Collaborateur des publications : Le Tour du Monde, les Jardins, L'Artiste, le Musée français, illustrateur de La Reine Margot de Dumas...
 On le retrouve à la fin des années 1870 à La Rochelle et il termine sa vie à Malakoff en 1895 où décédèrent plusieurs de ses enfants issus de deux mariages ( l'un à Epernay en 1861, l'autre en1873 à Nieul-sur-Mer).