vendredi 21 avril 2017

Général Saussier Félix-Gustave, Troyes 1828, Luzarches 1905




 Portraits du général Félix-Gustave Saussier, né à Troyes le 16 janvier 1828, décédé le 18 décembre 1905 à Luzarches. Inhumé le 23 décembre 1905 à Troyes.
Elève du lycée de Troyes où il avait pour ami  Henry,l'un des fils de l'inventeur Julien Joseph Jacquin. Il entra à l'école militaire de Saint Cyr en décembre 1848 et fit une brillante carrière militaire ( retracée dans le Dictionnaire des célébrités auboises, publié en 2016).
Elu député de l'Aube en novembre 1873, il participa à la consolidation de la Troisième république et ultérieurement s'opposa au général Boulanger.
Il avait deux frères, Victor Saussier, agriculteur à Viapres le petit et Louis Saussier, industriel sur Troyes, vénérable de la loge L'Union fraternelle qui s'opposa à Napoléon III lorsqu'il imposa son candidat à la tête du Grand Orient de France. Sa soeur Elise Saussier était l'épouse de Gabriel-Isidore Grisier, ami également de la famille Jacquin.
La famille Grisier-Saussier acheta en 1852 un manoir à Bures sur Yvette, le Château de la Vierge, dans lequel le général Saussier avait sa propre chambre, que l'on peut encore voir, appelée "la chambre du général".

lundi 17 avril 2017

La Laborieuse de Troyes et sa bibliothèque populaire et démocratique


   La bibliothèque démocratique et populaire de la Laborieuse.
photo extraite d'une plaquette de présentation publiée en 1931.


Deux livres de Charles Gide sur la Coopération et les Sociétés coopératives de consommation ayant appartenu à cette bibliothèque, trouvés récemment dans un dépôt-vente du département.







dimanche 9 avril 2017

samedi 8 avril 2017

La Ruche populaire, rédigée et publiée, par des ouvriers 1847



Toste" de Gabriel Isidore Grisier au banquet réformiste du Château-Rouge le 9 juillet 1847.
Gabriel Isidore Grisiér, né à Vauchassis dans l'Aube en 1807, a épousé à Troyes en 1839 Marie Elise Victoire Saussier, soeur du futur général Saussier. Ami de l'inventeur Julien Joseph Jacquin avec qui il avait tenté de planter un arbre de la liberté sur la place d'arme de Troyes en 1831, il est candidat aux élections législatives dans l'Aube en 1848, il décède à Bures sur Yvette en 1875 après avoir mené une carrière de négociant sur Paris.

mercredi 5 avril 2017

Kiosque Brissonnet, jardin du Rocher






Rénovation du kiosque à musique du jardin du Rocher édifié en 1889 grâce au legs de 200 000 francs donné à la ville de Troyes par Jean-Baptiste Brissonnet (1797-1882). Ouvrier bonnetier devenu fabricant de bas à Paris.

Napoléon par J S Saint-Amant 1825


 J S Saint-Amant co-auteur en 1825 de ce "Précis de l'histoire de Napoléon" a été troyen de 1831 à 1836, il était le fondateur du journal "Le Progressif de l'Aube", du "Précurseur de l'Aube et de l'Yonne", animateur de clubs d'opposition et particulièrement suivi par la police.
JS Saint-Amant était né à Paris,  Jean-Amant Soleil. Homme de lettres, lié avec les associations "Aide toi le ciel t'aidera", " pour la liberté individuelle et pour la liberté de la presse", il fonda des journaux à Buenos-Aires entre 1826 et 1828 et après son séjour troyen où il côtoya le commandant de la garde nationale Perrot-Prailly et le journaliste Benjamin Pance, futur préfet républicain, il se rendit en 1836 au Brésil avec sa femme et sa fille.