mercredi 2 mars 2011

Troyes, hall et buffet de la gare



C'était le temps du cinéma muet et des emplois de service.
Personnel du buffet de la gare et employés de la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

It was the silent films time and many people used to work for the benefit of the travellers.
Railway station restaurant staff and railway employees.
Posted by Picasa

6 commentaires:

ALAIN a dit…

Sur la première, on reconnait au 2° rang, au centre, avec sa belle moustache et son air avantageux le gérant, avec à sa droite, son épouse qui tient la caisse. A sa gauche, le maitre queux, avec sa toque.Les commis de cuisine sont en tablier et le serveur est bien reconnaissable avec sa serviette sur le bras, près de lui , le maitre d'hotel. Les autres dames du 2° rang portent un étrange sautoir autour du cou, dont j'ignore l'usage.
Au premier rang, le chef patissier, très content de lui, avec les apprentis.
Les personnages sont là, le roman du buffet de la gare reste à écrire.

Deslilas a dit…

Tu es bien parti pour l'écrire ce roman !
Quant à moi, je suis toujours sur les traces du fils de Napoléon Cottet, l'icarien Jules Léon.
Hier, j'étais aux archives de l'Ecole ( ex Royales) des Arts et Métiers de Châlons et je n'ai pas trouvé de trace de son passage dans cette école dans les années 1846-1850. Il n'a peut être fréquenté que les classes préparatoires dans le collège de Châlons. A suivre...

Deslilas a dit…

Par contre j'ai bien consulté le dossier du peintre Charles Cuisin qui y a été élève de 1828 à 1830 sans terminer son cursus.

Odile a dit…

Sait-on de quand date la deuxième photo (carte postale) ? Il est possible que mon grand-père y figure, employé de la Compagnie de l'Est à Troyes à partir des années 20. Comme il était très petit et très discret, je le vois assez bien dans le personnage qui se cache derrière le contrôleur ! Mais la carte est peut-être plus ancienne (vêtements féminins sans doute antérieurs à la guerre ?).
Merci en tout cas de ce partage.

Deslilas a dit…

La photo du hall de la gare date de 1918 au plus tard, cachet de la poste faisant foi.

Odile a dit…

Merci pour la précision. Trop tôt pour que ce soit mon grand-père alors ! Mais ça me donne une idée de son cadre de travail.
Bonne journée.